La phytoremédiation maîtrisée

Les acides fulviques modifient l’effet de la plante sur les métaux

Le bilan d’extraction en cumulant l’effet de la percolation et de l’accumulation dans le végétal :
fig-10
Quantité extraite (mg/g) par lixiviation et la phytoaccumulation en fonction de la concentration en acides fulviques pour chaque élément.

En conclusion, il s’avère que la dose de 5mL/L en AF donne de bon résultats et correspond également aux préconisations du fournisseur.
Les acides fulviques sont extraits d’une solution de substances humiques biomimétiques fabriqués à partir de bois de peuplier après un traitement physico-chimique (société Bois Valor – Albi) et dont la composition varie très peu avec les lots de fabrication (Thèse INPT Boris EYHERAGUIBEL 2004).

Les substances humiques sont composées de trois fractions, classiquement mises en évidence:
– l’humine, fraction de couleur noire, insoluble dans l’eau quelle que soit la valeur de pH,
– les acides humiques (AH), bruns ou noirs, solubles en milieu basique et insolubles dans le domaine des pH acides (pH<2), - les acides fulviques (AF) de couleur jaune, solubles dans l’eau quelques soit le pH. Les AF regroupent différentes petits acides de faible poids moléculaire (inférieur à 1000 Da), de faible degré de polymérisation, contenant environs 45% de carbone et 48 % d’oxygène. Ces AF augmentent la croissance et la ramification du système racinaire. Les AF sont extraits par centrifugation après avoir ramené le pH en-dessous de 3 et dilués tels quels à l’eau du robinet avant arrosage des pots. Les SHB® sont composées de 55% d’acides humiques et de 45% d’acides fulviques et ont les même propriétés et comportement que les substances humiques naturelles.

Posted by

Comments are closed.