La phytoremédiation maîtrisée

Construction du pilote

Une fois le gros œuvre du Phytotertre® terminé (7 x 15m), avec les terres en place, comme vu en tâche 5, les antennes d’irrigation (UNIRAM AS16 E.0,30 2,3L) ont été positionnées dans le sens de la plus grande longueur tous les 0,30 m. Chaque longueur de 15 m comprend 50 goutteurs placés tous les 0,30 m, soit un total de 1100 goutteurs pour 100 m². Chaque antenne est raccordée de part et d’autre à une nourrice encadrant le Phytotertre® pour assurer un débit homogène des goutteurs, bien qu’ils soient autorégulés à 2,3 L. Ce débit nominal, multiplié par le nombre de goutteurs, permet de délivré une bâchée d’irrigation (environ 800 L) en 20 minutes environ, ce qui est cohérent avec le prévisionnel.
fig30
mise en place de l’irrigation et du paillage

Le dispositif d’irrigation est alimenté depuis la cuve de carbonatation, par une pompe pilotée par l’automate, selon un dispositif détaillé en Tâche 11. Les eaux de drainage, collectées par le drain central, sont envoyées dans la cuve tampon (volume utile 8 m3) par la pompe immergée au fond du puisard. La mise en charge initiale de cette boucle est réalisée avec l’eau d’un puits à proximité du site, qui permet également de compléter en cas de besoin le niveau de la cuve.

Posted by

Comments are closed.